Une ATTRACTION touristique à visiter dans Lanaudière

 

La ferme biologique

À moins de 1 h 30 de Montréal, venez découvrir une foule de choses sur l’agastache, l’agroécologie, l’apiculture biologique et la fabrication des parfums naturels dans le cadre enchanteur de notre jardin d’interprétation.

 

Notre ferme cultive de l’agastache certifiée biologique, entre autres plantes médicinales et aromatiques fascinantes, et produit son huile essentielle et son eau florale. Toutes les parcelles sont exploitées sans machinerie et sont situées en milieu urbain, au cœur du village de Sainte-Émélie-de-l’Énergie. Les déplacements des champs au bâtiment de ferme peuvent donc être effectués à pied ou à vélo. Offrez-vous une joyeuse expérience rurale, entre notre boutique 0 déchet, un pique-nique au jardin ou un atelier en plein air!

 

Le jardin d’interprétation est en visite libre de mai à octobre, aux heures ouvrables de la boutique. Suivez la programmation des événements dans notre blogue ou sur nos réseaux sociaux.

Les visites guidées de groupe sont offertes sur réservation. Elles peuvent inclure un tour des installations de transformation et des dégustations. Communiquez avec nous pour de plus amples renseignements.

Boutique 0 déchet*

Ouverte toute l’année, notre boutique à la ferme offre des cosmétiques naturels (savons, shampoings en barre, crèmes hydratantes, sérums,  dentifrices, baumes à lèvres, etc.), des savons de pays (nettoyants ménagers non toxiques) des produits gourmands (confitures, sirop, chocolats, tisanes, etc.), des livres et magazines, des plants et semences, des ensembles-cadeaux, des ingrédients pour vos préparations maison et de l’artisanat de qualité. Bref, des solutions pour vivre et se gâter de manière écoresponsable!

* Les produits Tante Agastache y sont disponibles en vrac (apportez vos contenants) en format économique et nous reprenons vos contenants consignés.

Une activité locale

Difficile de trouver plus « local » que Tante Agastache!

Notre intégration verticale, de la terre au produit fini, et nos recherches constantes à la confluence des sciences et des traditions nous permettent d’atteindre des pourcentages exceptionnels d’ingrédients locaux, c’est-à-dire de composantes produites au Québec ou à moins de 100 km de nos installations.

Nous produisons nos matières premières afin de maîtriser leur qualité et l’éthique avec laquelle elles sont fabriquées : nous remplaçons l’importation d’ingrédients, tels les huiles tropicales ou le gel d’aloès, par un important travail de transformation sur place.

En nous approvisionnant au plus proche, nous économisons du transport (émetteur de gaz à effet de serre) et nous faisons travailler une myriade d’artisanes, artisans, agricultrices, agriculteurs et autres entreprises des environs.

Réduction de l’empreinte écologique

Tante Agastache pratique non seulement l’agriculture biologique, sans organismes génétiquement modifiés (OGM) ni pesticides et engrais chimiques, mais aussi une agriculture économe en ressources. L’efficience, c’est-à-dire l’économie de moyens pour atteindre une production élevée, est une préoccupation constante : pour Tante Agastache, elle constitue la clé d’une agriculture réellement soutenable.

Fait rare en agriculture, les opérations à la ferme de Tante Agastache reposent très peu sur la combustion d’énergie fossile, l’irrigation et la couverture des espaces cultivés par des toiles de plastique. Pour y parvenir, le travail humain retrouve une place centrale, et les rebuts et sous-produits locaux (copeaux de bois, bacs bruns, cendre des poêles à bois, etc.) sont récupérés, dans une logique d’économie circulaire, où les déchets des unes et des uns deviennent les matières premières des autres.

Agroécologie

Comme dans la nature, nous couvrons nos sols pour limiter leur perte d’eau et, par conséquent, le besoin d’irrigation. Protégées de la lumière, la faune et les moisissures peuvent s’y développer, aérant et enrichissant les environnements racinaires et créant un sol vivant.

De plus, nos parcelles sont exploitées en polyculture : des espèces complémentaires sont intercalées entre les rangs d’agastache. La variété végétale permet à une diversité animale de s’installer. Ainsi, les différentes espèces d’insectes trouvent des plantes hôtes et de la nourriture et se contiennent les unes les autres : les populations de ravageurs potentiels ne sont pas éliminées, mais coexistent en équilibre avec leurs prédateurs, en écosystème.

Cette biodiversité qui interagit avec nos cultures fait de nos champs des agroécosystèmes, caractéristiques d’un type d’agriculture qui favorise les processus biologiques spontanés, au lieu de les réprimer, et que l’on appelle agroécologie.

Protection de la faune sauvage

Avec l’efficience, l’accueil et le maintien de la faune sauvage dans les cultures sont les passions agronomiques de Tante Agastache!

À la surface du sol et dans les airs, des alliés jouent aussi un rôle dans l’agroécosystème. Or, la plupart d’entre eux sont des espèces d’oiseaux, reptiles, chauves-souris, couleuvres, bourdons, etc. menacées.
C’est pourquoi laissons des zones de non-intervention pour la flore indigène et nous cultivons l’agastache à la main en massifs permanents; une fois que la culture est installée, la faune n’en est pas chassée brutalement par une récolte. Nous installons également des habitats, c’est-à-dire des « maisons », dans les champs pour les animaux, sous forme de tas de pierres, d’arbres ou de tiges creuses séchées l’hiver, par exemple.

Et comme il n’y a pas de vie sans eau, nous aménageons des bassins pour abreuver oiseaux et insectes et inviter les batraciens (grenouilles, etc.) à sillonner nos plantations.

Bénévolat chez Tante Agastache

Tante Agastache accueille des bénévoles, ponctuellement ou pour des séjours prolongés.

Communiquez avec nous pour plus de détails si l’expérience vous intéresse!

Contactez-nous

Transformations à la ferme de Tante Agastache

Notre agastache est récoltée à la main plusieurs fois par saison. Seuls les deux derniers nœuds sont prélevés, car il s’agit de la partie la plus active de la plante – celle qui contient le plus d’arômes et de molécules bénéfiques pour la santé. La récolte manuelle est très sélective et laisse les feuilles intactes.

Séchage de l’agastache

Immédiatement après la taille, les sommités fleuries d’agastache sont disposées à plat dans notre séchoir où l’humidité et, par conséquent, la durée du séchage sont contrôlées. Nos plantes sont ensuite entreposées et vendues entières, ce qui permet d’en observer la qualité et de conserver plus longtemps leur arôme. Dans votre tasse, c’est tout une différence!

Compression des plantes dans la cuve de l’alambic

Distillation de l’agastache

Nous distillons les extrémités des agastaches principalement avant la floraison, au moment où la teneur en huile essentielle de la plante est la plus forte et son parfum, le plus exquis. La fameuse huile et son sous-produit, l’eau florale ou « hydrolat », chargé des mêmes molécules précieuses que l’huile, entrent dans la composition de la plupart de nos produits de soins personnels.

Produits naturels faits main

Repoussant toujours les limites de l’écoresponsabilité, Tante Agastache crée des produits inédits, avec des ingrédients dénichés dans ses recherches locales et ethnobotaniques, telle l’agastache, ou sous des formes qui réduisent leur impact environnemental, tels ses dentifrices en poudre, qui évitent le transport d’eau pesante, l’utilisation d’un agent de conservation toxique et l’emballage non recyclable!
Et pour vous aider à consommer moins et mieux, souvent, ces produits sont aussi multifonctionnels, comme nos crèmes visage et corps ou nos huiles d’ours, à la fois sérum, huile pour cheveux, huile à massage et huile à barbe!

La ferme fournit la plupart des plantes qui entrent dans leur composition. Nous préparons nos extraits botaniques avec des solvants nobles (eau, alcool, glycérine ou huile végétale). Nous fabriquons d’autres ingrédients en recyclant des rebuts ou sous-produits locaux, notamment le gras de boucherie artisanale, qui nous permet de concocter des savons très doux sans huile de coco ni huile de palme, dont la demande mondiale attise la déforestation dans les régions tropicales productrices.

Nos produits sont créés à la main en quantités artisanales et sont emballés dans des pots en verre ou en métal consignés ou des sacs compostables (pas de plastique!). Ils ne contiennent que des ingrédients naturels, c’est-à-dire exempts de substances dérivées du pétrole ou interdites en production biologique. Dans le cas des cosmétiques, leur formule est systématiquement vérifiée par une ou un chimiste agréé-e.

Comme nos produits sont « vivants », ils perdent peu à peu leur couleur et leur parfum sous l’effet de la lumière et de l’oxygène de l’air. C’est pourquoi nous indiquons l’année de récolte de nos tisanes, par exemple, et nous recommandons de les utiliser dans les deux ans qui suivent leur fabrication.